• votre commentaire
  • Chers paroissiens, amis, et tous,

    Voici, de Marie-Pierre Morel (merci ! ) son Partage d'Evangile
    sur cet épisode vigoureux.(Lire en rubrique LITURGIE-Prières, méditations partagées)
    C'est l’Evangile du Christ exprimant son avenir proche :
    la Prédiction de la Passion ... vers la Résurrection.
    Par amour, Il a donné sa vie pour sauver la nôtre.

    Ce dimanche, à la Messe de 18h, la Parole de Dieu sera différente,
    adaptée aux circonstances de notre Secteur.

    De ce fait, en union de prière,
    et bien cordialement à vous tous.
    P Pierre Fournier


    votre commentaire

  • votre commentaire
  • Chers paroissiens, amis, et tous,

    Vous espérant au mieux, après le pèlerinage à Bertaud où a vécu la chartreuse sainte Roseline,
    et en cette mi-juillet avec des vacanciers dans les familles.

    En cette période de fenaisons et où commencent les moissons en certains endroits,
    en cette Année "Laudato Si'" d'approfondissement de notre sens du Dieu Créateur et de la mise en valeur juste de la Création, de ses ressources renouvelables,
    nous voici avec l' EVANGILE du dim 12 juillet et en mémoire du Père Henri PRAYER .
     

    En ce dimanche, le Christ nous est présent avec sa célèbre parabole du Semeur (st Matthieu 13,1-23)

    Ce semeur est généreux !  il sème le bon grain tout autour devant lui,

    et le grain tombe sur des sols très variés, sur quatre type de terres: sur du sol trop dur au bord du chemin, ou dans une terre trop pierreuse et superficielle, ou encore dans la terre embroussaillée, étouffée, ou enfin dans de la bonne terre qui donnera une belle moisson.

    N'est-ce pas l'image du coeur humain de chacun de nous ? la qualité de notre façon de recevoir la Présence quotidienne de Dieu, sa Parole d'amour, est souvent si variable... C'est aussi l'image de la réceptivité variable de nos communautés, de nos sociétés,.. envers les appels de Dieu.
     Et d'abord, quel bon grain le Seigneur veut-il semer?
    Il veut certainement semer en nous un bon grain d'amour, d'amitié, de justice, de fraternité, de pardon,
    Un bon grain qui touche toute notre vie, tout notre être.
    Il veut atteindre toute notre personne en ses trois dimensions: notre corps, notre esprit, notre âme.
    En ce dimanche, nous pouvons aussi comprendre cet Evangile à la manière dont l'a vécu le Père Henri Prayer, en fêtant le 70° anniversaire de son ordination en juillet 1950 (ordonné en même temps que le Père Julien Imbert).
    Le P. Prayer est devenu prêtre à l'âge de 24 ans. Sur l'image de son ordination nous voyons le visage du Christ crucifié, et cette parole du Christ: "Celui qui veut être grand doit se faire votre serviteur. Car le Fils de l'Homme est venu pour donner sa vie en rançon pour la multitude" (Mc 10,43). Originaire de St-Etienne en Dévoluy, du hameau du Pin, il a fait sa formation au Séminaire à Gap, puis aux Facultés Catholiques de Lyon. Il a célébré sa première messe à St-Etienne le 16 juillet 1950.
    Comment le P Prayer a-t-il mis en oeuvre la parabole du Christ ? Il a été le semeur du bon grain du Seigneur, de manière très "incarnée", au milieu de ceux qui lui ont été confiés en rejoignant toute leur personne en ses trois dimensions.

    Pour que le bon grain de l'Evangile du Christ touche les personnes en leur corps ?
    Il a été à l'écoute des paroles du Christ au Jugement dernier concernant les besoins du corps: " J'avais faim, j'avais soif, j'étais nu, j'étais malade, j'étais étranger, j'étais en prison...qu'as-tu fait pour moi ?" (saint Matthieu 25). Le P. Prayer ne dormait jamais dans la nuit du lundi au mardi... Il était aumônier du Secours catholique et le lundi, il participait à la réunion où des assistantes sociales présentaient les situations de précarité de personnes ou de familles:  accidents (de santé ou autres), des échecs dans la vie de famille ou de travail, des solitudes,.. Par ailleurs, il se préoccupait de visites aux malades à l'hôpital et autres établissements, et à domicile. Ses implications étaient bien au service des personnes en leurs corps à soigner, à soutenir, à réintégrer dans le corps de la société, des familles, des paroisses,....
    Pour le bon grain du Christ qui touche les personnes en leur esprit ?
       Le P. Prayer  a été formé en Université à Grenoble, en Histoire, Géographie et Géologie. Avec ses collègues enseignants, dans le travail collaboratif, il était passionné par l'enseignement pour l'éveil de l'esprit de ses élèves. "Elève" ? ce qui signifie élever, élever la pensée, la réflexion, la connaissance,...Un de ses élèves a pu dire: "Il ne nous enseignait pas l'Histoire: en étant allé sur des lieux historiques, il nous racontait l'Histoire, il la vivait !". Il voulait susciter la curiosité intellectuelle, aiguillonner la réflexion.
    Et pour le bon grain du Christ qui touche les personnes en leur âme ? 
        Avec les jeunes, en aumônerie de Lycées, dans le scoutisme, en catéchèse d'adolescents au Lycée St-Joseph, comme en paroisse, le P. Prayer s'ingéniait à être éveilleur de spiritualité, de vie de prière personnelle et communautaire, de relation à Dieu toujours plus approfondie. Il soulignait l'exigence de ce combat quotidien pour grandir dans l'Alliance du Seigneur. A propos de la Messe, tout en la célébrant, il tâchait de la fait vivre en indiquant les grands moment de la liturgie: "Maintenant, nous écoutons la Parole de Dieu...maintenant, nous entrons dans la grande prière du Christ vers le Père...". Un peu après le "Notre Père", il avertissait: "Maintenant, la grande prière au Père du Ciel se termine, nous allons nous adresser directement au Christ:.... 'Seigneur Jésus, Tu as dit à tes Apôtres: Je vous laisse la Paix, je vous donne ma Paix.... [Seigneur Jésus] Agneau de Dieu qui enlèves le péché du monde.." C'était sa pédagogie spirituelle.

             Avec le P. Henri Prayer, nous avons un bon exemple de serviteur du Christ Semeur de bon grain pour qu'il fructifie dans la terre la plus réceptive possible. C'est à nous d'être 'bonne terre' pour recevoir le bon grain du Christ Semeur. A notre tour, avec l'aide de l'Esprit Saint, nous pourrons être semeurs du bon grain de l'Evangile.
    DES NOUVELLES.

    *  Animations de jeunes: le camp diocésain de collégiens et lycéens à Ceillac est de retour. Pour les animations locales d'enfants et adolescents: l'Action Catholique des Enfants et adolescents: cf. Céline Chaix, Montmaur.
    Des camps venant chez nous:  Camp itinérant de 40 jeunes avec des animateurs séminaristes: Vallée de la Durance et Buëch, les 19-20 au Bersac, puis Rosans, Montjay... Et autres camps.
    Messe du dimanche soir, 18h: ce dimanche 12 juillet et chaque dimanche jusque 22 août, à SuperDévoluy, salle du cinéma.
    * Secrétariat du Secteur paroissial: Geneviève Ruiz-Bossa a donné sa démission pour raisons personnelles de santé et soutien familial. Nous lui sommes reconnaissants pour son service qui a toujours été réactif. Et merci aux bénévoles, Marie-France et Elisabeth qui prennent le relais.
    Pèlerinage pédestre vers ND du Laus: 3 étapes, de St-Julien en Beauchêne (dép. lundi 12 octobre) à Veynes. Mardi 13: Veynes (8h30) à Neffes. Mercredi 14: Neffes (8h30), Gap (12h), Rambaud (15h), ND Laus (16h30). Marche, animation spirituelle, et dynamiques rencontres avec paroissiens aux étapes. Possibilité de faire la totalité ou telle ou telle demi-journée...Guide: Xavier Bellon, La Roche. Inscriptions: presbytère Veynes. C'est notre 4° Pèlerinage pédestre.

    En union de prière
    pour un bon dimanche du Christ semeur du bon grain.

    Bien fraternellement à tous.
    Pères Pierre, Jean-Baptiste, Marius, Denis-Marie, Joseph-Marie, et Fr. Jean-Luc.

     


    votre commentaire
  • Chers paroissiens, amis, et tous,

       Espérant chacun au mieux en ce début juillet,   avec les enfants en vacances, et la plupart des jeunes selon leur fin d'année d'études et en prévision de la rentrée prochaine.   - En l'Evangile de ce dimanche (saint Matthieu 11,25-30),      le Christ vient à notre rencontre, selon nos réalités de vie, avec nos joies, nos luttes, nos tâtonnements,...      Le Christ nous entraîne dans sa double prière vers le Père du Ciel.
          *  D'abord dans sa prière d'action de grâces: "Je Te rends grâces, Père, de ce que Tu T'es révélé aux tout-petits..."      Le Christ est heureux du travail de l'Esprit Saint en ceux qu'il rencontre et qui reçoivent la Lumière du Père en leur coeur.      Nous-mêmes, nous pouvons remercier le Seigneur pour tout ce qui est bon en nous et autour de nous, et dans le monde..      Cette prière de remerciement au Père nous entraîne loin.... en nous et autour de nous, avec le monde.
          * Puis le Christ nous entraîne dans sa prière contemplative auprès du Père du Ciel:
          "Personne ne connaît bien le Fils si ce n'est le Père, et personne ne connaît bien le Père si ce n'est le Fils..".      Jésus est heureux de vivre cette intimité d'Amour profond entre lui et son Père.
          Tout son dynamisme vient de cette intimité, éclairée par l'Esprit Saint.      Le Christ se désigne clairement comme "le Fils". Il veut nous faire participer à sa propre intimité avec le Père.      Le Christ nous ouvre ainsi un vaste horizon de prière !...à sa "révélation" à nous de jour en jour...
           Le Christ nous adresse aussi un double appel.       Car il est tourné vers nous, tout en étant tourné vers le Père.       * Le Christ nous appelle à nous rapprocher de Lui avec nos soucis, nos épreuves:         "Venez à moi vous tous qui peinez, inquiets et accablés, sous le poids du fardeau, et moi, je vous procurerez le repos".         Le "poids du fardeau", nous le ressentons bien avec nos découragements, les difficultés lourdes à assumer,        les épreuves en tous genres (santé, fatigues, réalités des relations ou du travail, insatisfactions,...)        et en cette période de coronavirus tant de personnes touchées en leur santé, en leur situation, en leur avenir,...        Le Christ nous attend: il a Lui-même connu le "poids du fardeau"..jusqu'en sa rude Passion....       * Le Christ nous appelle à entrer dans son Alliance d'amour:        "Prenez sur vous mon joug..": accueillez mon Alliance d'amour.         Le joug est ce qui réunit deux bêtes de trait pour faire plus de force afin de tirer de lourdes charges...         Si je prends sur moi le joug du Christ, son Alliance, avec Lui, je ferai bien plus de force !..         L'Alliance avec le Christ décuple mes forces dans les réalités de la vie.         Cette Alliance avec le Christ est personnelle, mais aussi l'Alliance avec le Christ vécue en famille, en groupe, en paroisse,..         Seigneur, j'ai confiance en Toi ! en ton Alliance d'amour qui me fortifie... 
      
       -  Que dire au Seigneur au fil des jours ?...."Le Notre Père de l'été"...?.
              Ce "Notre Père de l'été.., chacun peut le méditer,          l'adapter à sa situation personnelle et avec ses proches.          Bien sûr, nous disons au Père... "ne nous laisse pas entrer en tentation..!"
               Avec la Parole de Dieu,           bon dimanche et bonne semaine.           Pères Pierre, Jean-Baptiste, Marius, Denis-Marie, Joseph-Marie, et Fr Jean-Luc.
     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique