• Le récit du pélerinage 2019 de St Julien en Beauchene à N/D. du Laus

    Les participants et visiteurs se sont plongés dans les volumineux  "Manuscrits du Laus" où est raconté le miracle de Catherine Vial. Habitante de St-Julien, âgée de 22 ans, mariée, Catherine Vial en était venue à avoir ses jambes recroquevillée sous ses cuisses. Ayant appris que la Vierge Marie apparaissaient au Laus à la jeune bergère Benoîte Rencurel, 19 ans, dès 1665, Catherine se fit porter au Laus. Là, elle fut miraculée. Une fois guérie, elle anima des pèlerinages à pied de St-Julien au Laus avec les paroissiens de St-Julien.
             Le lundi 29 avril, étape partant de Veynes, à 8h30, avec le P. Jean-Baptiste Rougny et de nouveaux pèlerins, prenant le relais de ceux qui ont dû quitter la veille au soir vers leurs diverses tâches. A midi, pique-nique à La Roche chez Xavier, son épouse Evelyne ayant préparé des sandwiches. Puis par Manteyer et Pelleautier, pour descendre à Neffes. A 18h, à l'ancienne Ecole réservée auprès de la Mairie, excellent accueil de la part de l'Equipe d'animation paroissiale (EAP de Neffes): repas très apprécié, ainsi que le temps de veillée, d'échange sur la vie paroissiale locale, et la nuit sur place.
            Le mardi 30 avril, à 8h30, départ de l'Ecole et de l'église de Neffes, avec des nouveaux encore. Le chemin passant par les quartiers de Suffrens et Barabane, et le carrefour de St-Jean. A 10h30, à l'église de St-Roch, un généreux accueil de l'EAP locale, puis le long de l'Allée de Provence et de l'Avenue Jean-Jaurès. Sur leurs poitrines et sur leurs sacs à dos, les pèlerins portaient des messages: "Semeurs  d'humanité, de liberté, de justice, de solidarité, de paix,..". De quoi échanger avec leurs hôtes, et les passants , notamment en remontant la Rue Carnot. Le pique-nique ensoleillé dans le parc du Centre diocésain. Des nouveaux encore se joignent pour monter à St-Mens, à l'oratoire St-Jacques, sur les Chemins de Compostelle. A Rambaud,  les marcheurs font une halte, où ils sont sympathiquement accueillis par des paroissiens Rambaudins, à la "Salle des quatre Vents", pour une boisson chaude. Puis, par la Chapelle de l'Hermitage et le Col de l'Ange, la joyeuse arrivée au sanctuaire de ND du Laus. 
              L'objectif de ces pèlerins du Buëch est alors réalisé, celui de "marcher dans les pas de Catherine Vial". Justement, en entrant dans la basilique, les marcheurs peuvent voir le grand tableau sur l'histoire de Catherine Vial. Ils voient cette jeune habitante de St-Julien en Beauchêne, qui était gravement handicapée des jambes, et maintenant miraculeusement guérie au Laus en septembre 1665, comme l'attestent, à l'époque même, les manuscrits des historiens du Laus, Juvénis, Gaillard, et Peythieu. Suite à sa guérison, Catherine Via lcontinue, aujourd'hui encore, avec nous, à réaliser régulièrement des pèlerinages à pied avec les habitants de son Secteur.
              Et le 1er mai, au Laus, c'est la joie de participer au grand Rassemblement diocésain. Dans sa prédication, en ce lieu marial, notre Evêque rappelle la révélation du Christ crucifié, à la bergère Benoîre Rencurel, sur la "Croix d'Avançon": le Christ vient ainsi prendre part à nos existences, à nos joies, à nos peines et à notre espérance.
                                                         P. Pierre Fournier.

    Le récit du pélerinage de St Julien en Beauchene à N/D. du Laus


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter